Terre des Shinobi
Venez vite nous rejoindre! Créez votre personnage et son histoire.


Vous aimez les Multivers ? Rejoingnez nous ici http://gate-of-valor.forumactif.com/
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kaguya : La Réceptacle de Nekomata - Oni, Le secret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Modérateur Ninjas

avatar
I am
Niv. : 79
Rang : Juunin


Feuille de personnage
 :
875/875  (875/875)
 :
1425/1675  (1425/1675)
 :
2450/7050  (2450/7050)

MessageSujet: Kaguya : La Réceptacle de Nekomata - Oni, Le secret    Jeu 31 Mar - 21:04

*Boom! Kaguya se réveilla en sur-saut. Où était-elle ? Elle regardait autour d'elle sans savoir. Comment c'était trouver là ? Son regard remplit d'une tristesse torrent de cascade. Elle se rappela, Kriyus y avait amener après l'assaut. Elle se rappela de l'armée de samouraï qui avait au sommet. Le dernier regard échanger avec Kuro, larme en pleur. Elle avait tendit sa main pour essayer de l'amener avec elle. Larme en pleur, en vain, il n'avait qu'un sourire. Grâce à lui, ils avaient pu tous s'enfuir. Elle leva la tête voyant le plafond sombre. Elle se demandait où se trouvait maintenant son amoureux. Elle se rappela des moments amusant être eux. Avec un petit sourire en coin, elle se rappela d'un moment où il faisait à semblant de regarder d'autre fille malgré son traque immense. Ils étaient encore une fois séparé.  

Elle se leva laissant de côté les couvertures du lit. Kaguya se rendit plus loin. Disons qu'elle devait vite trouver des vêtements. Elle rougissait, elle ne se rappelait pas de s'avoir couchée, encore moins se déshabiller pour se coucher. Qui alors ? Elle regardait à porte étant fermer. Son coeur battait rapidement. Sa robe était étendue, pliée comme tel, propre, attendant seulement d'être revêtu. Elle prit la robe bleu. La réceptacle déplia la robe constatant qu'il y avait un trou découpé au niveau du ventre. Jamais elle n'avait eu un trou là. La robe qu'avait offert Kriyus lors de son entraînement au senjutsu. Elle avait dût être salement amoché lors du sommet. Mais elle remarqua que le trou n'était pas accidentel, il était travaillé. Quelqu'un la modifié pour la rendre à nouveau présentable. Elle la mit, couvrant sa poitrine. Elle avait effectivement le ventre mis à nue. Kaguya regarda ensuite la porte sombre au fond de la salle. *Ferme les yeux, ma tendre* ces mots toujours dans sa tête. Maintenant devant la poignée de porte. Elle ouvrit gagnant maintenant le couloir, aussi sombre. Droite à gauche, elle regardait de chaque côté, elle decida d'avancer vers la gauche. Le couloir sombre, Kaguya arriva à des escaliers.

Le vent dans ses cheveux, ses iris dorées perçant. Regardant, silencieuse, elle voyait, elle voyait où elle était... Taki, la cascade, Taki, la rivière. Ses yeux fixant le village de la cascade avec un nouveau visage. Kaguya était sur le toit du QG du village. Ce même QG avait un nouveau visage, sinistre. Le vent poussait sa longue chevelure qui arrivait à ses fesses. Le vent n'épargna pas sa robe ouvert sur les côté qui, elle, dançait avec le vent dévoilant ainsi son vagin. Elle ferma les yeux pouvant pas s'empêcher de verser un larme. Le bon vieux temps, son entraînement au Senjutsu. Ses yeux s'ouvrit, elle regardait encore le village. Le vent frais, une aura blanche émanant d'elle.

Ses doigts quittaient le rebords du mur. Ses yeux dorée, comme des perles, elle regardait son petit chat, mignon comme tout. Elle se rappelait de certains moment où Oni avait fusionné avec elle. Pour ce protéger l'un de l'autre. « Je suis une partie de Nekomata, la partie aimable si on peut appeler cela comme cela ». Chaud au coeur, Kaguya était ravie de cette nouvelle. En quelque sorte, elle n'était pas seul. Ses mains joint au centre de sa poitrine, le toi du QG, vent dans les cheveux. Sa robe se mouvait au gré du vent.  C'était sur le coup de l'émotion forte du moment. La réceptacle devait trouver un moyen d'absorbé le chakra d'Oni pour fusionner avec. Comme ça, Nekomata aura tout le chakra qui lui est dû, mais comment ? Elle n'était pas sûr elle même ni d'Oni. Son coeur voulait bien éprouver le besoin d'aider à son cerveau à trouver la réponse, mais vrai t'a dire que c'était peut-être une question de sentiment et de volonté de protéger profond. Elle allait devoir peut-être mettre Oni en danger. C'était maintenant l'heure de leurs entraînement!

Bruit de cascade coulant à l'eau d'une profondeur acceptable. Kaguya était avec Oni. Elle regardait l'étang se rappelant de son entrainement ici-même quelque mois auparavant. Kaguya était pied nue à la pointe d'un rocher haut et pointue. Oni essayait bien malgré lui de voler pour ne pas tomber.

Vent dans les cheveux tel une voile. Elle se laissa tomber sans le vide d'une mort certaine. Oni partie à sa aussitôt pour la rattraper en plein voltige. Son coeur ne battait même pas plus rapidement, elle savait ce qu'elle devait faire, cette chatte.  Survolant les environs, Oni devait entraîner l'endurance de ses ailes. Un bel échauffement avec l'entraînement sérieux. Vol, Vol! Avec grâce, comme un oiseau, un oiseau surveillant le moment propice pour attaquer, dit elle dans sa tête. Oni et Kaguya volaient avant de déposé cette femme au sol à la rivière, mais si elle avait volé 2 minutes se fut assez. Il ne fallait pas trop demander à Oni tout de même. Ce n'est qu'un petit chat de 5kilos. Fallait passer à la réel raison de sa venu. Elle expliquait à Oni qu'il fallait reproduire l'événement où ils avaient fusionné pour la première fois pour la tirer d'affaire. Ce n'était pas vraiment une fusion, mais un absorption de chakra dû à Nibi. Comme elle était l'hôte de Nekomata, et qu'elle avait de pouvoir, elle pouvait absorbé le chakra de Nekomata pour le rendre au bijuu. Cela ne risquait de ne pas être trop compliqué. Elle montrait sa main à Oni, qui elle posa sa petite patte sur le creux de la main de la femme chat. Rien ne se passait, fallait s'y attendre. Le nombre de fois qu'elle touchait Oni sans qu'il arrive quoi que ce soit. Elle fallait surment une sorte de dance peut être... Nah, Kaguya n'avait pas dancée dans l'auberge. À part pour mettre en valeur ses généreuses courbes avec sa robe ouverte aux hanches ou ses seins. Ce n'était pas le genre de Kaguya de dancée. La femme décidait donc de s'assoir en indien pour réfléchir à un méthode, mais quoi ? Comment pouvait-elle absorbé le chakra d'Oni pour ensuite qu'elle puisse parvenir à le faire revenir ? Ses yeux étant fermés, il réfléchissait à tout éventualité. « Comment ? Comment peut-on absorbé un chat ? Au touché, mais c'est déjà fait. Oublions la dance je vais cramé le village ainsi que la rivière. Si c'est une formule magique je mange un rocher, je ne suis pas magicienne. » Kaguya se prit sa tête dans ses main pour pousser un grognement de furie, frustration, la tête vers l'arrière. Ses seins remontaient devoilant ses auréoles brun qui dépassaient de son généreux décolleté. Elle se laissa tomber presque au désespoir.

- Peut-être les émotions que nous éprouvons ?

- !! Hein ?? Qu'est ce que tu as dis Oni ?

- Les sentiments que nous éprouvons l'un envers l'autre. Si nos sentiments sont synchroniser : Si nos battements de coeurs, des miracles peuvent survenir. Un peut avec toi et Kuro quand vous posez vos mains sur vos coeurs.

Kaguya se leva rapidement avec frappant la paume de sa main avec son autre main. Mais bien sûr! Se dit-elle. En en effet, elle n'y avait pas penser. Lors de l'incendie, Kaguya était horrifiée à un tel point (Qu'Oni aussi) que leurs coeur devait être synchroniser. Le coeur de Kaguya et Nekomata devaient être synchronisé, sans ça, une partie de son chakra serait morte... Même si elle avait une conscience propre à elle, mais c'était logique. Des miracles, bah oui! L'amour! Kaguya ferma les yeux pour envoyer un merveilleux sourire à Oni, qui elle aussi retournait le sourire à sa maîtresse.

Kaguya et Oni, assis les yeux fermés. Côte à côte, elles tentaient de synchroniser leur battement de coeur. Ce n'était pas chose aisée. Leurs coeur battant : dadoum, dadoum. La synchronisation, c'était le but de leur entraînement, la synchronisation de leur sentiment. Kaguya ouvrit doucement les yeux en même temps qu'Oni, la chatte noir. D'une vitesse folle, elle bondissait, Oni à l'opposé. Quelque mèche de cheveux devant ses yeux, ses iris dorés. Elle retomba sur terre, un freinement. La réceptacle posa ses mains au sol pour adopter un comportement quadripède.  Le derrière et le devant de sa robe dissimulait très bien sa partie intime, c'était donc une bonne chose. À travers de la fumée, Kaguya d'un air surprise, elle vit Oni se jeter sur elle. Qu'est ce qu'elle foutait ? C'était donc cela leur entraînement ? La chatte sauta à son visage, Kaguya repoussée pas l'arrière, dégringolant plus loin. Elle prit le chat pour recommencer cette manoeuvre à nouveau. Comment pouvaient-elles fusionnées ? C'était difficile à prévoir, déjà à savoir. Ses canines pointue visait Oni. Son coeur devait être synchronisé avec celui d'Oni. Elles doivent être dans la même longueur d'onde. Elles doivent passer à la même affaire au même moment, mais aussi, Kaguya doit maintenant la puissance de Nibi pendant cette mince instant. Sa marque tigré pâli, mais gagnait en terrain sur sont corps, couvrant l'un de ses seins, son gauche. Oni sauta à nouveau à son visage, qui elle le repoussa. Cela ne fonctionnait pas. Pas assez synchro. Alors que maintenant Kaguya devait reprendre le contrôle de Nibi, mais ce n'est pas chose facile. Elle luttait, elle luttais de toute ses forces. Elle luttais pour retenir la rage du chat maléfique dans son corps.

Elle se leva à deux jambes en criant, hurlant sa rage. Ses canines doublé de volume. Ses yeux étaient maintenant impaire : Un oeil vert, un doré. Du chakra bleu tigré noir sortaient de son corps, jaillissait. Ses lèvres noirs. Oni l'appelait pour la ramener à la raison, elle devait lutter. C'était son corps! Pas celui de Nekomata! C'était son corps! À elle... Et à personne d'autre... C'était... Sa volonté!

D'un dernier hurlement, le chakra bleu tigré noir s'intensifient, puis disparue. Les cheveux de la jeune femme retombe. Elle avait reprit le contrôle de ses moyens, difficile certes, mais réussi. Kaguya se redressait en mettant sa main en arrière de sa tête en ricanant de gêne. « Désolé, petite perte de contrôle » Oni avait eu peur. La réceptacle de Nibi passa du sourire à un air sérieux en levant les yeux vers le ciel. Une bourrasque de vent dans ses cheveux. Kaguya devait continuer son entrainement. Si elle voulait devenir plus forte et protéger, elle devait maîtriser cette technique de fusion. Elle ferma les yeux en gonflant sa poitrine, tentant de synchroniser ses battements de coeur. Leurs coeur battant, leurs sentiments synchroniser. C'était la clé, un noir intersidéral, le vide de toute part, comme le jour de son entraînement pour le Senjutsu. Kaguya décida donc de s'asseoir pour méditer, Oni aussi. Les deux assises, méditant pour synchroniser leurs battements de coeur et leurs sentiments. Les paupières de la réceptacle de Nibi devinrent bleu opaque avec de jolies motifs, ses lèvres bleu aussi. Elle était magnifique sous cette forme, quant à Oni, elle ne faisait que méditer pour synchroniser. Les battements de Kaguya étaient déjà au plus bas. Un peu plus bas et elle tombait dans les pommes. Elle devait faire ce qu'elle avait fait avec Kuro et son voile du cœur à cœur, un lien pure qu'avec seulement ces deux là. Une lumière blanche. Kaguya ouvrit les yeux et sauta au loin; Oni pareil. Elles devaient refaire cette manoeuvre encore une fois, mais cette fois , le senjutsu de Kaguya bloquait l'énergie de Nekomata à un certain niveau. Du nuage de fumée, Oni apparut à tout allure. Kaguya quadrilède, attrape Oni, elle sentait son battement de coeur et vice versa, le coeur de Kaguya. Une larme. Kaguya absorba le chakra d'Oni jusqu'à temps qu'il disparaisse dans sa poitrine, comme par évaporation. Un sourire radieux, Kaguya caressait sa poitrine là où Oni avait disparu. Une larme de joie. Elle était heureuse d'avoir réussie cela. Maintenant elle devait le faire sortir.

La réceptacle de Nibi ferma les yeux, ses paupières bleus. Elle devait ce concentrée pour faire les démarches, mais à l'envers. Le vide, le silence, son cøeur, elle devait puiser dans cette ressource pour la faire revenir. Le chakra bleu tigré noir émanait d'elle. Ils bougeait dans tout des direction et forma ensuite un tourbillon pour former son corps. Kaguya sourit à Oni. Elles avaient finalement réussi. Elle pouvait maintenant le protéger peu importe la situation, elle pouvait maintenant...


Le palai blanc : impardonnable



L'eau s'écoulait au rythme de la nature. Le chant d'eau au chant d'oiseaux. Il n'y avait rien d'aussi beau. La beauté même de la nature viens de celui il sait l'apprécier. Ses paupières bleus fermés, de petites chanson douce et sexy rejoignait la source même de vie et les volailles. Ses cheveux long mouillé, lisse et royal, symbole même de pureté. Lèvres bleus, jolie. Nue, dans la rivière, au courant des flots. Debout, elle se lavait. Nettoyait son doux cou, sa matin avait été rude. Nettoyait ses épaules, le poids de ses regrets s'y posaient. Nettoyait sa poitrine, tous l'amour qu'elle avait à donner s'y reposait. Nettoyait son ventre, un nouvel être y dormait. Nettoyait ses jambes, elle fuyait la réalité. Et pour finir ses pieds, pour retrouver celui qu'elle a aimé. L'eau de la cascade, vie comme mort, l'eau pure des flots, du courant qui suivait sa voix. Les pied nus se Kaguya quittaient la rivière gagnant le bord de celle-ci. Rocailleux, mais elle était habituée et n'avait pas mal, mais chaud. En effet, les petits cailloux absorbaient la chaleur du soleil. Ses iris cobalts voyageait à cette environnement luxuriante. La nature verte de la cascade, silencieuse, elle pensait à celui qu'elle aimait. Ses nus pied continuait à avancer vers un rocher. Le rocher où était posé sa robe. Elle l'a prit, toujours aussi troué. Elle devait s'en trouvée une autre. La réceptacle enfilla sa robe, passant la tête en premier. Par habitude, elle ne mettait rien d'autre. Elle se retournait assez souvent, comme si elle espérait que quelqu'un arrive par derrière. À chaque fois, un triste regard, un triste sourire, celui qu'elle attendait n'était plus, celui qu'elle attendait, n'avait plus. Elle était comme dans un gouffre sans fond où elle s'enfonçait de plus en plus dans le noir abyssal du creux de l'abysses de ses souvenirs et ses sentiments. Elle voulait se venger, elle voulait les tuer, elle voulait le retrouver. Elle regardait sa bague de fiançailles en se disant cela. Elle avait besoin d'un pouvoir plus grand que la séduction. Elle avait besoin d'un nouveau pouvoir. Leurs geste sera et restera toujours; impardonnable...

                   
Carte


Kaguya avait toujours une cartes en mains. Elle tenait cette instinct de survie depuis sa tendre enfance solitaire. Elle était comme un loup seul en forêt. Un loup qui avait appris à chasser seul, un loup débrouillard plus malin et plus fort que les autres. Elle était maline, très maline. Ça carte contenait son nouveau pouvoir, un pouvoir interdit que même ceux qui voudrait y résister ne pourrait. Une carte, un tour de magie envoûtant, elle aimait utiliser les points faibles de ses adversaires pour les utiliser à ses fins macabres.

                 
   Malice


Qu'elle ait toujours une cartes en mains, sa malice avait toujours été l'un de ses atouts primaires. Kaguya la réceptacle de Nibi, Kaguya la malicieuse. Des taquineries, ses petits toujours de passe-passe, déjouant l'adversaire. tout ses atouts, Kaguya devait trouver. Comment utiliser ces atouts pour les utiliser pour cette nouvelle technique. Elle devait trouver le moyen d'utiliser : Sa ruse, sa malice, et son corps séducteur, pour faire tomber tous ceux qui oserait croiser ses yeux dorés.  Son mode, elle qui se trouvait déjà sexy, en caressant son corps sensuellement, la rendait amplement plus belle. Elle devait agir en succube en plus de sa malice. Utiliser sa beauté et son corps fatale comme arme, et drainer la vie des bandits. Le chasseur est le chasser, Kaguya allait se venger de ceux qui avait voulu la violé étant jeune. Personne ne pouvait résister à ses seins. Son coeur n'appartenait qu'à une seul personne. Celui qui lui avait donné autour de son doigt. Celui qu'elle ne reverra peut-être plus.  Elle allait maintenant mettre sa vengeance à exécution. Kaguya la vengeresse.

   
Unforgiven

Danse à flots, la lame de la vengeance taille la chair des infidèle, son coeur possédé par nature de sombre nuit sans réel. Hérétique seront punis de leurs méfaits. Séparer coeur à coeur deux fiancés qui allait devenir des renoncés. Danse à mort, Leurs tombes retourné, sépulture d'or. Une tigresse de rage noir allait frapper au soir, soir de noir, noir de désespoir.
Danse aux rêves, personne n'allaient revenir, devenir zombie. Pourri de chair, pauvre de vie. Leurs coeur meurtri de sang qui empoisonnera leur envie. Trois! Elle allait pénétrer dans une base tel le cheval de trois. Deux! Elle avait séduire les coeurs impure pour leur infliger le châtiment fatal. Un, dormir dans même se réveiller à un lendemain meilleur, son âme soeur serait toujours disparu dans l'infernal.

Les infidèles seront... Punis, leur péchés expier par châtiment. Jamais, pardonné, toujours impardonner. Le novembre de meurtre ne cesse de croître, ses larmes ne cesse de diminuer. Peur est vôtre, fleur à pied. Jamais pardonné, toujours impardonné. Sa chasse pouvait commencer, lentement, sûrement et autrement, la danse de la séduction. Manipulation des émotions, emmenant à la rédemption. Coeur de pierre, sort amère, elle était prisonnière d'une prison de verre. Voyant à reflet maudit, alors que tout finit en bri. Jamais pardonné, toujours impardonné.

                   
Nymph

Sang à flot, coeur aux maux. Kaguya à camp. Rugissement de son coeur. Elle semait la terreur. À mort de son amour, écrasant à pied tête de l'ennemi. Coeur à mort, c'était à son tour. De faire du mal, un mal interdit. Maudit au bandit, elle tranchait leurs gorges frêle à peine tendon. Cri, ses cris rugissant sa haine profonde. Elle avait sa carte maîtresse permettant de faire basculer leurs destins peu fiable. Ils étaient faible, comme des poupées écrasés sur la route. Son coeur peine à la pitié, Kaguya massacrait le chez-soi de ses infâmes. En donnant un coup de griffe, filet de sang suivait. En éclatant tête aux murs, tâche de sang. Jamais, elle ne sera une renoncé. Banni de sa vie privée, la jeune femme écrasait tout sur son passage de sa puissante colère. Légère comme le vent, rapide comme une flèche, furtive comme une ombres. Elle était posé contre le mur, en coin. Elle attendait tel une prédatrice surveil sa proie.

______________________________________________________________________________________________

Image signature
 Image signature2

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kaguya : La Réceptacle de Nekomata - Oni, Le secret
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sumeragi Kaguya
» [Mission de rang C] Casino Royal [Pv: Kaguya Shizao]
» Tu es gauchère ? Non juste maladroite. [PV Kaguya Shizao]
» Kami Kaguya
» Constitution 1987: Réceptacle et promotrice du projet nation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre des Shinobi :: Rôle Play :: Reste du monde :: Pays de la Cascade :: QG de Kaosuki-