Terre des Shinobi
Venez vite nous rejoindre! Créez votre personnage et son histoire.


Vous aimez les Multivers ? Rejoingnez nous ici http://gate-of-valor.forumactif.com/
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beautiful

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
I am
Niv. : 66
Rang : Chuunin


Feuille de personnage
 :
595/800  (595/800)
 :
745/1175  (745/1175)
 :
2301/5450  (2301/5450)

MessageSujet: Beautiful   Mar 7 Juin - 12:08

La beauté de la nature était-elle égalé par celle de la vie ? Le soleil étant un source limité de lumière, visons la qualité, et non la quantité. De même pour l'eau, visons la qualité, et non la quantité. Rien n'est éternel, rien n'est infini... L'herbe est toujours plus verte ailleurs alors l'herbe la plus saine est  peut être votre. Ne juger pas l'arbre à son écorce, l'histoire peut être meilleur que celle à la couverture à des milliers de dollars... La vie est un miracle de la nature, remplit d'événement inusité et de hasard pour notre survie... Nous sommes les gardiens, ses enfants, de Mère Terre, pas ses bourreaux. Les doux parfums florales des zéphyrs me rappelle celle mon petit monde idéal, là où personne n'est menacé, là où tout le monde souris, je suis celle que je suis et celle que je serai.

            Anthem of Outcast

- Tu veux une noisette ?

Comment faisait-elle ? Rare son les gens capable d'approcher un écureuil, mais c'était le contraire pour Akiza, elle pouvait les approcher, et même les faire venir à elle. Que dégageait-elle pour les amadouer aussi facilement ? Ce n'était clairement pas à cause d'une simple noisette à la noix (Ahahaha petit jeu de mot). Sûrement son sourire... On dit que les sourire amène d'autre sourires, le bonheur en attire d'autre. Elle semblait avoir complètement oublier les événements de Âme, et c'était mieux ainsi pour elle. Mais le plus étonnant encore, l'écureuil n'était pas seul, mais un dizaine. Quel sourire... Était-il réel ou surnaturel ? Elle avait le sourire de Venus, elle pouvait surment même amadouer un ours. Tel est la vie qu'elle avait choisie, mais aussi, aussi pure qu'est son chemin dicté. Son sourire était sûrement la clé pour un monde radieux autour d'elle. Les écureuils devait être du même avis. « Nous vivons dans le même monde, tel était son nouveau credo » La Terre devait être partagée, pas divisé, l'amour non la guerre. Humain à Animal, Animal à Humain. La jeune princesse et les écureuils l'avaient compris, ainsi que les oiseaux posés sur ses épaules. Le chant des oiseaux, le rire des écureuils, le regard radieux des yeux d'Akiza. On ne doit pas juger de livre à sa couverture, ceci est : l'histoire d'une paria...

Akiza était assise sur une souche d'arbre. Cette même souche devait être morte depuis X années, la pauvre. Si seulement Mère Nature aurait été plus douce avec. L'un des petits oiseaux donnait des petits coup de bec sur la joue de la princesse. Akiza ricannait en disant que ça chatouillait. L'amour de la nature, réel soit, au moins elle pouvait ressentir cette émotion puissante d'une part ou d'un autre. Même si elle était un paria, la Nature l'acceptait comme elle était. Comme elle acceptait la beauté de la nature comme une soeur qu'elle n'avait jamais eu. La jeune princesse caressait ensuite les plumes de l'oiseau qui picorait sa joue. Elle était comme la réincarnation de Mère Nature, belle et douce, sa colère pouvait créer des cataclysmes. Akiza sortait des Cacahuètes pour les écureuils et ratons-laveurs. Elle leva les yeux pour regarder le ciel d'un bleu océanique. Si bleu et serein qu'on ne pouvait pas partir en guerre en voyant ce ciel. On n'avait d'autre choix de que s'avouer vaincue, la Nature rend nos armes. On n'avait d'autre choix que s'avouer à partager ce monde magnifique. Les cheveux rose d'Akiza dansait aux zéphyrs frais de l'aube. La journée allait bientôt commencer, il était 7h a.m. Une autre noisette disparu de la main de la princesse.

Après quelques accolades, caresses et chatouilles, Akiza marchait dans la forêt avec la troupe d'animaux. Oiseaux, écureuils, Ratons-laveur et il y avait même un renard. Les charmer ainsi, comme si elle pouvait leurs parler. De plus, ils vivaient près de la base de Chi no Kiri, la peur et l'angoisse, en gros les ténèbres y règnaient. Les animaux ressentaient cette peur probablement insurmontable, donc n'y avait très peu, mais Akiza avait réussi à les attirés à elle. Comme si elle avait une sorte d'Aura pure et sylvestre; contrairement à celui impie de cette organisation de dégénérer. La princesse se mit à genoux au milieu d'une petite plaine au milieu de la forêt. Akiza sorti un rouleau de sa poche, c'était un parchemin d'invocation. Elle l'ouvrit pour montrer au animaux son contenu. Comme tout les autres rouleaux, il contenait des symboles et écrit japonais. Comment charmer les animaux ? Rien de plus facile, la gentillesse est requise. Akiza l'avait su. Sa main posé sur parchemin, un nuage de fumée. Une guitare sèche en bois apparut dans les mains de la princesse au cheveux rose. Ses doigts frôla le corde de la guitare, des sons doux en sortaient. Mélodieux, La jeune apprenti musicienne avait déjà entendu dire que son père aussi avait déjà jouer des instrument, la flûte et la guitare aussi. Ses doigts baladaient faisait vibrer les cordes, le refrain était constant et très bien ordonné, de même pour la sonorité, comme si elle utilisait un Jutsu pour amadouer les animaux, leur parler peut-être... C'était quoi un être humain ? À part un être égoïste  qui ne pense qu'à son petit bonheur personnel, détruisant la propriété des animaux, ces pauvre. La brise se glissait entre les cheveux d'Akiza. Les doigts de sa main gauche qui soutenait les cordes pour stabiliser la sonorité de la musique. Chaque petit animaux la regardait d'un air envoûter par sa belle qui simple sur-réel. Magnifique, à moins qu'il y ait un mot allant au delà de cette harmonisation.

              Outcast's live

- La Nature est reine, vous méritez une vie sereine... Chacun d'entre nous, nous devons juste partager... Nous vivons dans le même monde... étant enfant de notre Mère

- J'ai vue la cruauté humaine, je veux la noirceur de leurs égos. La beauté de la nature, rien n'a d'égal, la beauté de la nature, sans pareil. C'est la vie d'une paria.

Si ce ne serait de son passé, Akiza n'aurait peut-être jamais fais cela. Les animaux charmés par sa voix probablement qualifiée d'angélique. Si au moins elle n'était pas si troublée, mais aimerait toujours autant les animaux. Elle avait perdue foi en l'humanité. Elle avait créé une technique de rank C « Esprit sylvestre » Le clan Nara manipule les ombres, elle communique avec les animaux. La seul forme d'interaction social qu'elle avait. L'humanité lui avait fais du mal, mais le monde animal, jamais. La jeune princesse était toujours à genoux à jouer de la guitare, d'autre oiseaux venaient à son petit concert. Furret, renard, porc-épique, lièvre et même les cerfs se joint au groupe. Tous le monde, semblait ne faire qu'un, la nature verte de vie avec le bruit des feuilles, on dirait qu'elle chantait aussi aux côté d'Akiza. Sa magnificence semblait aussi entrer en symbiose avec la vénusité d'Akiza. Les long cheveux d'Akiza, dansaient encore avec les zéphyrs aux rythmes de la musique, quelques pétales ornaient sa chevelure. La princesse ferma les yeux, continuait de chanter sa mélodie presque-féerique. Les animaux aussi, c'était leurs tours d'entrer en scène* Ô belle princesse aux animaux...

Environ 2 heures étaient passées, Akiza caressait les animaux les uns après les autres en marchant. Tout le monde devrait être reconnaissant, les animaux autant que les bestioles travaillant main dans la main pour maintenir un monde saint. La jeune princesse appuya maintenant son dos à un arbre, respirant l'air frais. Elle avait les yeux fermé une seconde fois. Elle se mit à marcher encore une fois dans la plaine florissante. Le temps était magnifique. Encore un autres jeu et un autre jusqu'à petit soir de cette journée paradisiaque.

Akiza alluma un feu de couleur rose dans son petit foyer au milieux de la plaine. Elle se blottie dans sa couverture entouré d'animaux. Elle sortie aussi sa guitare pour jouer une autre mélodie à ses amis. Ses doigts jouaient à faire résonner les cordes pour sortir les notes de la musique, ou plutôt du refrain et de la sonorité. La lueurs rose de son feu éblouissait sur son visage et à ceux des animaux. Mélodieuse, comme toujours, même si elle débutait l'apprentissage de cet instrument, elle se debrouillait très bien.

- Les lucioles de corps de feu, agissent comme des millier d'étoiles... La poussière féerique en endorment plus d'un...

- Je ne n'était pas qu'une paria, je ne serais pas de ce monde, l'humanité, s'entre tue, pour des miette de pain.

- Mon coeur tourne 10 tour, il appartient à la nature. Mon coeur tourne 10 tour, il appartient à la nature.

- On dit, que l'herbe est toujours plus verte de l'autre côté, mais ce qu'on oublie, l'herbe est peut être plus pure de notre côté. Chaque côté à ses bons côté, personne, ne fais attention à ce qu'il sème...

Qu'est ce qui est plus magnifique que la nature ? Symbole même de la vie. Si pure, mais hostile, mais aussi, tel est la vie. Bien sûr, on ne peut pas forcer les gens à s'entre aimer, mais au moins s'entendre. Comme pour les animaux, on ne peut pas les forcer à s'aimer, il doivent chasser pour survivre. Les arbres purifient l'oxygène, les nuages et la couche d'ozone nous protège des rayons gammas et ultra violet, tout cela, pour un monde d'entraide. La mélodie d'Akiza résonnait dans la plaine nocturne de la forêt, des animaux plus que jamais étaient autour d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Beautiful
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]
» you make beautiful dream. ~ mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre des Shinobi :: Rôle Play :: Reste du monde :: Pays du son :: Oto :: Rivière-