Terre des Shinobi
Venez vite nous rejoindre! Créez votre personnage et son histoire.


Vous aimez les Multivers ? Rejoingnez nous ici http://gate-of-valor.forumactif.com/
 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Flaming Wings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



I am
Niv. : 66
Rang : Chuunin


Feuille de personnage
 :
595/800  (595/800)
 :
745/1175  (745/1175)
 :
2301/5450  (2301/5450)

MessageSujet: Flaming Wings   Mar 7 Juin - 12:19

Tel un phénix, qui revien à vie de leurs cendres. À l'incandescent de leurs flammes si... Flamboyante. De leurs ailes battantes contre vents et marées, perçant les nuages. Leurs becs acérés aux mille feux de vie, renaissance aux serres violentes. Leurs Iris, comme deux soleils, leurs pupilles comme leurs noyaux. Volant dans le ciel Flamboyant, de couleur rouge écarlate, les nuages rouge crimson. Le courage, était effectivement le nom de cette puissante émotion, le courage la source au quel celui le ressentait, avançait. Sans ne rien craindre. Un courage brûlant, une fougue de jeunesse, la flamme de sa vie était encore jeune. Belle et rayonnante, Sexy et attirante, Gentille et Innocente, l'âme enflammé débordant de vie. Le coeur de feu, le coeur du courage! Sa flamme tel une fontaine de Jouvence, renaissance et jeunesses. Elle brillait aussi de mille feux de vie. Majestueuse comme une étoile, rayonnante comme le soleil. Ses yeux étaient sources d'énergie à tout ceux qui croisait son regard chaleureux. Son sourire radieux, avec ses cheveux soyeux. Son aura rappelait un phénix volant dans les cieux....

- Izunaaaa!!! Izunaaaa!!!

Comme toujours, soit elle s'était perdue, soit elle l'avait perdue. C'était l'un ou l'autre, elle marchait de manière angoissée dans le couloir des ténèbres, ils bénissaient son courage infâme. Même si elle était positionné de manière fermé avec ses bras croisés, en effet, elle était toujours vulnérable. Même ses pas étaient malheureusement sans confiance. Où allait-elle, ce n'était pas comme si elle avait une carte. Va-t-elle se perdre dans le couloir de la mort ?
Ses bottes au contact de la surface du plancher, la princesse avançait à ce qui semblait être une porte. Ses iris magenta se posa dans la salle qui envoyait une source de lumière dans le couloir sinistre. Jamais Ô grand jamais, Akiza n'avait autant apprécié une source de lumière. Blanche comme des ailes d'Ange, comme des nuages en plein été ou encore une la fourrure d'un ours polaire, mais quelle beauté! Magnificence au delà du pouvoir des mots, jamais Ô au grand jamais, la jeune princesse n'avait cru pouvoir ressentir ces papillons dans l'estomac. Ô larmes de vents, frais, quelque peu humide, dans des cheveux. Akiza se retournait sur elle même pour s'appuyait pour se mettre dos au mur. Ses leva sa tête vers le plafond, les ombres furent certes vaincu, mais toujours présent. Ce n'était qu'une question de temps. C'était macabre comme plan, mais avaient-elles réellement le choix ? Lumière et ténèbres, deux sources opposés se combattant depuis les temps immémoriaux. Un combat éternel, comme glace et feu, comment pouvait-elle s'entendre comme deux amantes... La princesse tournait sa tête, ses iris se posèrent encore dans la chambre d'Izuna d'où la source blanche glaciale de sa lumière. Magnifique comme une pluie de flocons léger, elle comme un soleil, peut-être qu'un jour rvélera une aurore boréal, entre la glace et le feu. Fée de feu, fée de glace / Princesse incandescent, Princesse du 0 Absolue. C'était un amour interdit, c'était macabre comme plan. C'était un amour interdit, c'était macabre comme plan...

Elle semblait s'être lever seulement depuis peu. Jamais elle n'avait vécu ce sentiment si étrange : l'angoisse d'espionner quelque à son insu. Elle détourna les yeux, c'était un sentiment interdit, luxure n'est qu'un mauvais envie. Mais justement, son envie était plus fort que sa détermination, ce qu'on appelle : le désir. Sexy en soit, qu'est ce qui est plus puissant que le désir si se n'est que l'amour tel qu'il est. Elle avait des papillons dans l'estomac, des étoiles dans les yeux et son coeur en flammes. Même le mur la séparant d'elle semblait si épais, si loin, dos à dos, deux mondes différents, l'enfer infernale / pôle article. Elle écarta sa jambe gauche de quelque centimètres, la princesse leva la tête scrutant le plafond sombre. Comme si la glace pouvait aimer le feu... C'était n'importe quoi... Il ne fallait pas rêver, idiot comme idée. C'était comme demande à l'être supérieur d'être ami avec son pure ennemi et rival : le démon en personne. À la lumière ami aux ténèbres... Les flammes bénissait la jeune princesse.

Ses iris se posèrent encore sur Izuna qui continuait de se vêtir pour ensuite s'attaquer à la journée. Elle enfilait son top en cuir, ses pantalon de ce même Matériaux, ensuite elle se bossait les cheveux. Une beauté scintillante, magnifique. Vent d'ombre, sa chambre glaciale ressemblant à un palais de glace. Elle n'avait aucune idée, de son orientation. Elle n'avait aucune idée, des surprises de sa vie. Même dos au mur, la main de l'ombre bénissait la jeune princesse, elle regardait devant elle. Partout il y avait de l'ombre, partout il y avait des ombres. Quelque chose la poussait à entrer, quelque chose la poussait à regarder devant elle, ailleurs. Quelque chose la poussait à voir au delà de sa propre confusion. Même son doux regard semblait caresser le corps d'Izuna. C'était étrange, non, c'était juste. Partout il y avait des coeurs, partout il y avait des ombres, partout il y avait des coeurs noirs. Comme si une merde aurait tombé dessus, une tel histoire est-il vraiment possible, comme coeur était opposé au sien. Quelque chose de blessant à la fin. Feu et glace, glace et feu. Akiza leva encore ses yeux vers le plafond.

- Flamme de glace, il n'y a pas raison de continuer
- Les flamme bleu n'extiste pas.
- Il ne faut pas rêver, cet histoire n'a que trop durée.
- La page est brûlée, enterrée et gelée.

- Il y a des ombres partout
- Quand tu réalise que dieux n'existe pas
- Il y a des ombres partout
- Quand tu réalise que l'amour n'existe pas
- Au delà de ma confusion
- c'est merdique comme relation

-Quelque chose me pousse
-L'entrée
-Quelque me retient
- Le mur
- Pourtant si mince, mais gigantesque.
- Deux monde appart...

Akiza était maintenant à genoux, face aux mur de la chambre d'Izuna. Ses doigt glissaient à la surface de ce dernier froid, en pierre. Son regard tristement vide. Quelque mèches de cheveux étaient sur son visage troublé et confus. Quoi faire dans ces situations que même un dieux ne sais serait repondre à cela. Une situation que même un putain de génie ne seraient aussi d'y répondre. Il n'y avait pas de bonne réponse, seulement des solutions, mais aussi, parfois, avec des solutions, on trouve des substitutions de réponses. Deux monde appart, celui infernal à l'Antarctique... Ses doigts glissait le long de la surface du mur... Sa tête appuyé contre ce dernier, ses larmes tombèrent au sol...

- Fa la la la...

Triste vérité, triste réalité, mais aussi une triste opposition. Était-il possible de réaliser ce miracle ? Était-il possible de créer une flamme froide comme la glace ? Était-il possible, de rendre cela possible... Une question que même le supérieure ne pourrait répondre, une question au delà du savoir. Jusqu'à où vont les sentiment humains ? Jusqu'à où va la détermination et les émotions humaines...

Elle se releva, et marcha le long du sombre couloir sombre et froid. Akiza marchait la main appuyé contre la parois murales du corridor. Ses pas étaient lent, comme si on avait enlevé tout son énergie d'un seul coup, elle qui au départ en avait toujours beaucoup, presque même illimité. Comme quoi que maintenant, elle se sentait inutile et voir même transparente au yeux du monde. Même si ses flammes étaient chaudes, le coeur des gens ne semblaient pas être réchauffé. Sinon un certain Shinobi serait toujours dans sa vie... Sa cupidité voulait prouver sa valeur allant à accepter cette mission. Akiza appuya encore son dos au mur. Ses cheveux se soulevaient à cause de la pression, et à la petite descente de la princesse. Sachant que les comptes de fées n'existe pas. Comme les flammes bleus et la glace chaud et rouge. Un oiseaux ne peut volé avec ses ailes brisées, il ne peut qu'avancer dans une certaine direction indéterminée... Sans réel direction... L'horreur de l'ombre s'avançait... Était-elle... Triste ?

Ô flamme incandescente, avançant sans réel but. Comme un oiseau aux ailes brisées, sans réel direction. Les ailes de feux, rose comme l'amour, brûlant comme la haine, qui rongent même l'âme de la victime. Comme un oiseau aux ailes brisées, le danger avance sans réel but, emportant victimes par victimes. Brûlant aux flammes des enfers. Les flammes rose haineuses d'une rage infernale. Les cris de colère, tempête et catastrophe infernale, une princesse, qui disait que le rose n'était pas dangereux ? Le plus petit animal peut être le plus grand prédateur, que l'oiseau aux ailes brisées pourrait être une phénix infernal criant non jeunesse et résurrection, mais destruction. Même s'elle ne contrôle pas ses pouvoirs parfaite, cette princesse pourrait bien réduire un pays en cendre. Même si elle était flamboyante de vie, la rage qu'elle gardait pour elle grandissait à un rythme effréné. Lors de son entraînements avec la sphère : La solitude et la peine. Le chant des animaux : Solitude, associal... Une paria aux ailes de feux.

Un pied frappa le sol, les gravats se soulèverent doucement. Les yeux violacés de la princesse, elle leva la tête pour regarder devant elle. Ailes de feux. Brûlant, éclatant aux milles soleil, on pourrait croire qu'une seule flamèche pourrait consumer le monde. On pourrait croire que la vie ne serait plus. Si elle usait de ces majestueuse ailes. Sans regret, personne ne pourrait la blesser. Sans regret, elle pourra se protéger : Un phénix rose, flamboyant majestueux - non encore mieux que ça une princesse pure, mais ce n'était pas assez... Et si seulement elle pouvait accepter son côté Outcast et bouillant : ce qui faisait d'elle, un princesse Infernal...!


Au poids de sa couronne, une jeune prinesse se doit être pure et vierge ? Comme une tableau blanc ? Tout cela est absurde, un véritable bordel, comme une tornade qui fou la pagaille dans un village de paix. Même si une princesse à la réputation d'être jolie et gentille, mais pour cette Princesse infernale c'est exactement le contraire, oui elle est gentilles, elle aime le rose, mais les roses ont tous des épines, mais elle s'était différent, jouer avec le feu, risque de vous brûlez.

Au poids de sa couronne, une jeune princesse se doit d'être gentille et vierge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Flaming Wings
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les faits et gestes des Wings.
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» Renouvellement de contrats...DETROIT Red Wings!
» Flyers/Red Wings
» Red Wings Detroit trade block

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre des Shinobi :: Rôle Play :: Reste du monde :: Pays du son :: Oto :: Ancien repaire d'Orochimaru :: Les chambres-